Club 9aev : Bilan de la sélection de mai

Bonjour à toutes et à tous !

Ce mois-ci était également exceptionnelle car nous avons accueilli Timothé Le Boucher et il a donc fait la sélection de ce mois de mai. Pour ceux qui ne connaissent pas, Timothé Le Boucher c’est l’auteur de la bande dessinée Ces jours qui disparaissent qui est un ouvrage que je ne peux que hautement recommandé !

Hollywood menteur de Luz

Résumé : En 1960, John Huston tournait au coeur du Nevada l’un de ses films les plus ambitieux, The Misfits (sorti en France sous le titre Les désaxés). Au casting, Marilyn Monroe, Clark Gable, Montgomery Clift, Eli Wallach, sur un scénario d’Arthur Miller. Un film crépusculaire qui pour beaucoup signe la fin de l’âge d’or d’Hollywood. Comment un film aussi ambitieux que The Misfits, réunissant la crème d’Hollywood a pu se transformer en un échec retentissant à sa sortie ? Luz revient sur le tournage de ce film mythique

Avis : Je n’ai pas du tout accroché à cette bande dessinée. Je ne connais pas le film et je ne suis pas spécialement fan et connaisseuse des films de cette époque. Les dessins ne m’ont pas du tout accroché, c’était très brouillon, je ne comprenais rien et j’ai donc très vite abandonné ma lecture !

Cassandra Darke de Posy Simmonds

Résumé : Cassandra Darke, Londonienne pur jus, vieille teigne misanthrope, mauvaise coucheuse en surcharge pondérale, n’est pas sans rappeler le célèbre Scrooge de Dickens. Elle ne pense qu’à elle-même et aux moyens de préserver le confort dont elle jouit dans sa maison de Chelsea à 8 millions de livres. La galerie d’art moderne de son défunt mari a été le théâtre de fraudes qui l’ont mise en délicatesse avec la justice et au ban de son milieu. Mais Cassandra s’accorde le pardon, au prétexte qu’«à côté de tous ces meurtriers récidivistes, on se sentirait presque comme Blanche-Neige». Ses fautes n’impliquent «ni violence, ni arme, ni cadavre». Hélas, dans son sous-sol, une ex-locataire, la jeune et naïve Nicki, a laissé une surprise qui pourrait bien s’accompagner de violence et d’au moins un cadavre…

Avis : Je connaissais Posy Simmonds de nom avec ces anciens ouvrages mais je n’avais encore rien lu d’elle et je ne connaissais pas son style. J’ai été agréablement surprise par son style, un mélange de roman et de bande dessinée. Le personnage de Cassandra est bien construit. J’ai cependant trouvé que l’intrigue manquait de suspense.

La princesse de Clèves de Claire Bouilhac et Catel Muller, d’après Madame De la Fayette

Résumé : Écrit en 1678 par Madame de La Fayette, « La Princesse de Clèves » est un roman fondateur. La jeune Mademoiselle de Chartres y fait ses premiers pas dans la cour du roi de France, Henri II. Entre cabales, médisances et galanteries, elle rencontre l’amour dans un univers pétri de conventions et retourne à son avantage les idéaux féminins stéréotypés de l’époque (la solitude, le silence, le secret, la retenue, la décence et la discrétion). Le récit propose ainsi une forme de féminisme inédit, dans laquelle l’estime de soi prévaut et la raison triomphe de la passion.

Avis : Adaptation du roman de Madame de La Fayette qui est un grand classique. Je n’ai pas non plus accroché à cette bande dessinée. J’ai trouvé les dessins très simples sur certains personnages ce qui m’a parfois perdu dans l’histoire. L’intrigue en elle même ne m’a pas passionné, on suit la princesse de Clèves sans jamais savoir ce qu’elle pense ce qui rend le récit très fade. Je n’ai pas réussi à aller jusqu’au bout non plus…

La traversée de Clément Paurd

Résumé : Le soldat Firmin et son Capitaine arpentent une ligne d’horizon sans fin. Tandis que le Capitaine, sentencieux et sûr de lui, soliloque sur l’Ennemi à pourfendre, Firmin ironise sur leur situation de soldats en errance : séparés de leur régiment, ils cherchent à retrouver le front. Mais le chemin n’est pas tracé, et la bataille semble se jouer toujours un peu plus loin… Faute de fracas et de combats, nos soldats traversent une nature silencieuse ; pourtant, si la Guerre semble se dérober, ses stigmates sont tout aussi assourdissants…

Avis : J’ai été séduite par l’objet livre très beau, très soigné et un style graphique original. Nous sommes ici dans un exercice de style, avec une multitude de scènes sur une page où le décor évolue peu et seulement les personnages avancent. On parle de guerre sans la montrer, c’est très intéressant. Il y a de très bonnes idées mises en place mais l’intrigue manque de profondeur.

Les liens du sang de Shuzo Oshimi

Résumé : Vue de l’extérieur, la famille du jeune Seiichi est des plus banales : un père salarié, une mère au foyer, une maison dans une ville de province… L’adolescent va à l’école, joue avec ses amis, est troublé quand il pose les yeux sur la jolie fille de la classe. Tout est normal… ou presque. Il ne s’en rend pas compte lui-même, mais sa mère le couve beaucoup trop.
Seiko traite encore son fils comme un bébé et, avec un mari toujours absent, son monde est d’autant plus centré autour de Seiichi. Ce dernier est incapable de résister : il se laisse lentement emprisonner dans le cocon. Trop jeune, il ne décèle pas la folie cachée derrière l’amour maternel. Jusqu’à ce qu’il soit trop tard…

Avis : Manga qui plonge le lecteur dans un été de confusion tout du long jusqu’au dénouement final. L’auteur mène à la perfection sa narration et au travers de quelques planches bien sélectionnés met le doute sur la réelle relation entre le fils et la mère. La fin est très surprenante à la lecture mais cohérente. J’ai bien aimé et je suis curieuse de voir la suite.

Une sélection avec beaucoup d’abandon. De manière générale, les avis étaient unanimes et Les liens du sang sont sortis coup de cœur de ce mois. Pour ma part, j’avais mis 2 étoiles à Les liens du sang, 1 étoile à Cassandra Darke et à La traversée. Ce fut des livres intéressants à lire mais pas de réel coup de cœur pour moi.

Au mois prochain !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s