Club 9aev : Bilan de la sélection d’avril

Bonjour à toutes et à tous !

Exceptionnellement la réunion s’est tenue jeudi dernier la réunion mensuelle du club de lecture 9ème en Vienne pour débriefer de la sélection graphique du mois d’Avril. Ce fut une sélection qui a beaucoup fait débat et c’était très intéressant :

Attila la véritable histoire vraie de Bernard Swysen et Pixel Vengeur

Résumé : L’empire des Huns, dans les années 390, s’étend du Danube jusqu’au Caucase. Territoire immense composé de multiples tribus, il n’est pas constitué à proprement parler d’un seul peuple. Il s’agit plutôt de nombreuses tribus qui reconnaissent plus ou moins la suzeraineté des Huns et l’autorité du roi Ruga, oncle d’Attila. Ce sont surtout les Romains qui traitent avec Ruga, en lui versant un tribut d’or, ce qui leur permet d’utiliser les Huns en tant que mercenaires sur les frontières de leur vaste empire. Quand, en 434, Ruga décède, Attila prend le pouvoir avec son frère Bleda. Mais ce dernier mourra dans des circonstances étranges et Attila deviendra alors le seul et unique roi des Huns en 444.

Avis : Ce fut un flop complet pour ma part, je n’ai réussi à lire qu’une trentaine de planches. Le dessin ne me plaisait pas tellement, l’humour non plus et je ne comprenais rien.. L’histoire est beaucoup trop détaillée, il n’y a aucun fil narratif ce qui m’a perdu de nombreuses fois et m’a fait abandonné. De plus il y a énormément de noms cités très rapidement pour être oublié aussi vite.

Isola (Tome 1) de Brenden Fletcher et Karl Kerschl

Résumé : Pour lui permettre de reprendre sa place sur le trône et ainsi sauver le royaume de Marr d’une guerre imminente, il leur faudra atteindre une île mystérieuse à l’autre bout du monde, un lieu dont parle les légendes sous le nom d’Isola, la terre des morts.

Avis : Premier tome d’une saga (?) comics dans un univers fantasy. J’ai beaucoup aimé les dessins, parfois très colorés et parfois très sombres mais toujours très bien maîtrisés. Ce tome est assez introductif mais contient malgré tout pas mal d’actions. Le scénariste laisse ouvertes beaucoup de questions ce qui me pousse à vouloir lire la suite. Un de mes chouchous de cette sélection !

Portrait d’un buveur de Olivier Schrauwen, Florent Ruppert et Jérôme Mulot

Résumé : Vous connaissez des pirates leur version hollywoodienne ou les épopées maritimes de Stevenson ? Oubliez ces images. Ruppert et Mulot, associés à l’artiste flamand Schrauwen, restituent le mythe du pirate, du vrai : menteur, voleur, lâche, vulgaire. Guy est un de ces spécimens authentiques, véritable gibier de potence comme il en exista réellement. Il nous raconte ici son histoire en bagarres, batailles et bitures, sans aucun état d’âme.

Avis : En sortant de la lecture de cette BD j’ai eu beaucoup de mal à savoir ce que j’en pensais. Le personnage principal Guy est horrible, sans aucun scrupules et habité de tous les vices. Je n’ai donc eu aucune empathie et je n’ai pas trop compris où les auteurs voulaient nous amener avec leur histoire qui au final tourne en rond. Cependant, les dessins sont très intéressants car liés en quelque sorte à l’état d’ébriété de Guy. Exercice de style très réussi mais le scénario m’a pas convaincue.

L’espion qui croyait de John Hendrix

Résumé : La vie de Dietrich Bonhoeffer, pasteur et théologien, qui fut l’un des premiers en Europe à dénoncer le nazisme. Convaincu de la nécessité de stopper Hitler, il organisa un complot pour l’éliminer.

Avis : Roman graphique, ce livre porte bien ce nom. Textes illustrés qui raconte l’histoire de ce Dietrich. Je ne suis pas un grande fan des livres historiques et encore moins lors que le fond historique est une des Guerres Mondiales. Cependant, je fus très étonné par le style très fluide. L’auteur a très bien sélectionné les éléments importants à raconter. Il remet le contexte sans alourdir le rythme. J’ai beaucoup aimé ce livre et très intéressant. J’ai appris beaucoup de choses qui m’avaient échappés de mes cours d’histoires classiques, un bon moyen de réviser cette période de l’histoire. Le second chouchou de cette sélection ! Pour ce qui concerne les illustrations, je les ai bien appréciées mais sans plus. Elles mériteraient certainement une seconde lecture de ma part.

Errance de Inio Asano

Résumé : Le mangaka Kaoru Fukazawa vient de terminer un manga qui a eu son petit succès et qui lui a demandé beaucoup d’énergie. Mais voilà qu’il sombre dans le doute et l’incertitude ! Qu’a-t-il envie de dessiner à présent !? Doit-il choisir de se lancer dans un manga qui va se vendre, ce que son éditeur le pousse à faire, ou dans un projet plus personnel qui lui tient à cœur ?
Mais, au fond, a-t-il encore vraiment quelque chose à dire par le biais de ses mangas !?

Avis : Mise en abîme, biographie ou simple fiction ? Ce fut débattu au club de lecture. Ceci dit, ce fut un manga intéressant à lire, parfois choquant et parfois énervant. Il y avait des critiques sur le systèmes de production des mangas que l’on voit souvent pour qui connait un peu ce monde. Il y avait aussi des critiques sur la société japonaise. Il y a tout de même des passages qui me paraissent encore flous de sens et l’histoire m’a un peu laissé sur ma faim. Les dessins sont par contre très travaillés, des décors détaillés et des visages peaufinés. Je pense que c’est un manga qui sera d’autant plus apprécié de ceux qui connaissent déjà l’auteur.

Voilà pour cette sélection. J’ai déjà donné mes votes dans mes avis, j’ai beaucoup aimé L’espion qui croyait et Isola !

Au mois prochain !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s