The secret history par Donna Tartt

Bonsoir,

C’est accompagné d’un verre de vin rouge et de mon cœur brisé que je viens vous parler de cette lecture. J’ai lu ce roman au mois de mars et malgré le mois passé, je suis toujours aussi mélancolique en pensant à cette histoire..

Faisons les choses dans l’ordre, et commençons par un rapide résumé. Ici, on va suivre les évènements qui ont marqués la première année à l’université de Richard. Il va tout d’abord réussir à rentrer dans un cours très sélectif. Ce cours porte sur l’étude des classiques grecs et latins et ne comporte que 5 personnes. Richard va donc intégrer ce groupe de personnes qui restent à part à l’université. Une sorte de secte prétentieuse !

Avant même de commencer le roman, on nous apprend que l’un des personnages meurt. Par la suite le roman sera découpé en deux parties, avant la mort de ce personnage et après la mort.

J’ai eu un réel coup de cœur pour cette lecture. L’autrice arrive vraiment à nous immerger totalement dans son histoire, à nous faire croire qu’on est avec les personnages au sein du groupe. C’est une lecture atmosphérique très bien maîtrisé. Ce genre fait que j’ai mis du temps à lire ce livre surtout que je l’ai lu en VO. Mais cette lenteur m’a d’autant plus fait entrer dans l’univers développé. J’y ai trouvé quelques longueurs par moment mais vite effacé par la tension grandissante surtout en seconde partie du roman.

Second point fort : les personnages ! Ils sont au final presque aussi dégoûtant les uns que les autres. Leur psychologie est très bien développée, chacun d’eux est différent des autres et pourtant ils forment un groupe quasiment exclusif dans leur relation. Ce qui rend le roman aussi intéressant, c’est les relations entre les personnages et leur réactions aux évènements qu’ils vivent. J’ai totalement été angoissée et étouffée par la deuxième partie de l’histoire. Je ne voyais pas comment tout allait se finir.

Et cette fin… Je ne m’y attendais tellement pas que je m’en suis toujours pas remise. Ce fut si soudain que j’y ai pas cru. Jusqu’au bout j’ai espéré à une mauvaise blague de l’autrice.

Ce fut donc pour moi une très bonne lecture. Je suis complètement sortie de ma zone de confort mais ça en valait la peine et j’espère un jour retombé sur un roman comme celui-là !

Petite note, je l’ai lu en anglais donc. Je ne l’ai pas trouvé compliqué à lire mais il reste assez long (presque 700 pages) et peut-être qu’il faut être assez à l’aise avec la lecture VO pour vraiment être dans l’atmosphère du roman.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s