Aristote et Dante découvrent les secrets de l’Univers de Benjamin Alire Saenz

Salut !

C’est un immense plaisir que je viens vous parler aujourd’hui d’une de mes dernières lectures : Aristote et Dante découvrent les secrets de l’Univers par Benjamin Alire Saenz. J’avais entendu parler de ce livre sur plusieurs chaînes Booktube et de cet auteur au grand talent.

Ce roman est un contemporain young-adult, soit le genre de lecture que je lis très peu. Mais la couverture de celui-ci me faisait très envie (oui je suis faible, je fonctionne parfois à la couverture). Je vous laisse le résumé qui explique très bien le point de départ :

Ari, quinze ans, est un adolescent en colère, silencieux, dont le frère est en prison. Dante, lui, est un garçon expansif, drôle, sûr de lui. Ils n’ont a priori rien en commun. Pourtant ils nouent une profonde amitié, une de ces relations qui changent la vie à jamais… C’est donc l’un avec l’autre, et l’un pour l’autre, que les deux garçons vont partir en quête de leur identité et découvrir les secrets de l’univers.

Comme je le disais dans mon article sur mes lectures de la semaine, ce roman m’a profondément touché. C’est certainement ça qui en fait un coup de cœur. J’ai personnellement un fonctionnement assez proche de Ari (pour des raisons différentes) et je me suis donc beaucoup attachée à ce personnage. J’ai trouvé que l’auteur décrivait le raisonnement et les émotions de Ari avec beaucoup de justesse.

La relation qui va se nouer entre les deux personnages principaux parait très réelle, juste et très touchante. L’auteur va nous montrer comment cette relation va faire évoluer Ari et Dante, et encore une fois cela paraissait très vrai. J’ai trouvé que cette relation était très belle, très poétique. La confiance qui va découler de leur amitié leur feront prendre des « risques » qu’ils n’auraient pris sans la présence de l’autre.

J’ai aimé aussi comment Dante par son incroyable maturité accepte le comportement de Ari. Il ne force pas son ami à faire quoi que ce soit qui aille à l’encontre de ce qu’il est et cela aussi m’a beaucoup touchée. Une belle leçon de tolérance. Les dialogues et les situations amènent beaucoup de sujets de conversations divers ainsi que des sujets de réflexion très intéressants. C’est un roman dense, riche et beau.

Le roman en format poche fait un peu plus de 400 pages mais il se lit très vite. J’ai même du me forcer à le lâcher pour ne pas le lire d’une traite. Il y a beaucoup de dialogues et je me suis retrouvée à rire, sourire et pleurer avec les personnages.

Bref, pour moi un très grand coup de cœur. J’essaierai de me procurer une belle version hardback en anglais et de lire d’autre romans de l’auteur. Je vous le conseille vivement !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s