Alias Grace de Margaret Atwood (Traduit par Captive)

Bonjour à tous et à toutes !

Cela va faire une semaine que j’ai fini ce roman mais il me fallait le temps de la digestion avant de poster mon avis. J’ai lu Alias Grace dans le cadre du club de lecture du forum Madmoizelle. Ce mois-ci était un peu particulier car une autrice était à l’honneur, ici Margaret Atwood, et l’on était libre de choisir notre lecture. Alias Grace était le seul roman de l’autrice disponible en VO à la bibliothèque de ma ville, le choix fut donc rapide. Toutefois, le thème me plaisait pas mal.

Ici, nous allons suivre l’histoire de Grace Marks qui fut une servante arrêtée et emprisonnée pour double meurtre, son employeur Mr Kinnear et sa servante Nancy, dans les années 1840 au Canada. Elle fut jugée coupable, échappa cependant à la pendaison mais pas à la prison à vie. Dans ce roman, nous suivons l’histoire que conte Grace à un jeune Docteur. Grace ne fut pas condamnée à mort car sa culpabilité est loin d’être prouvée. Il est certain qu’elle se trouvait sur les lieux au moment des faits mais elle dit n’avoir aucun souvenir des meurtres. Aussi quand elle fut arrêté, elle demandera souvent ce qui est arrivée à Nancy comme si elle ignorait totalement que cette dernière était morte étranglée.

Ainsi le Docteur Jordan qui s’intéresse alors aux maladies mentales va tenter de comprendre si Grace a réellement des amnésies ou si elleest la manipulatrice, la femme fatale que certains dépeignent.

Le récit va donc suivre l’histoire de Grace, son enfance en Irlande et son voyage au Canada puis ses boulots en tant que servante. D’un autre côté, nous suivons aussi la vie du Docteur Jordan.

J’ai beaucoup aimé suivre l’histoire de Grace, j’ai appris énormément de choses sur les conditions de vie de l’époque. La traversée de l’Atlantique et la société en général avec ces femmes servantes qui rêvent de se marier pour avoir une meilleure situation. J’ai également été horrifiée par la condition de la femme, où tout simplement tout ce qui peut arriver de mal est du fait des femmes.

Tout le long du roman, j’ai essayé de trouver des indices d’une folie, d’une manipulation ou tout simplement de sincérité afin de percer l’esprit de Grace . A ce jour, rien n’est encore certain sur cette affaire et à la fin du roman non plus. Cependant l’autrice émet une hypothèse qui personnellement me plait assez et j’ai beaucoup aimé comment Margaret Atwood l’a amené au fil des pages.

L’écriture de Margaret Atwood se lit assez facilement, avec un petit bémol sur les parties racontées par Grace. L’autrice écrit textuellement ce qu’une personne dirait si elle racontait sa vie avec donc des dialogues très verbeux à base de « j’ai dit que … et il m’a répondu que… » et non pas sous forme de dialogues classiques. Cela rend le récit encore plus authentique mais amène une lourdeur.

A chaque début de chapitre, on retrouve des morceaux de textes, poèmes, témoignages ou extraits de journaux en rapport avec l’affaire Grace Marks. J’ai senti à travers ces morceaux choisis que cette affaire à fait beaucoup parler et en plus cela apporte des informations nouvelles par rapport au récit de Grace.

Pour conclure, j’ai beaucoup aimé ce récit alors qu’il est assez éloigné de mes habitudes de lecture. Je relirai certainement d’autres livres de Margaret Atwood.

Je vous laisse avec ce petit extrait que j’ai noté car je le trouvais très juste et amusant :

« Gone mad is what they say, and sometimes Run mad, as if mad is a direction, like west; as if mad is a different house you could step into, or a separate country entirely. But when you go mad you don’t go any other place, you stay where you are. »

Merci et bonne lecture.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s